Recherche

Aujourd’hui, l’atelier de facture instrumentale du COMDT continue de collaborer à des actions de recherche organologique ou musicologique. Il a notamment participé ces dernières années à un travail sur la bodega ou craba (cornemuse de la Montagne Noire) avec plusieurs structures de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon, sur le hautbois de Vailhourles avec la publication de plans (Amboesa, répertoire pour hautbois populaire de type Vailhourles et tambour, AMTPQ et La Granja) et a contribué à l’élaboration d’une méthode sur la boha pilotée par les Bohaires de Gasconha.

 
 
 

De 2011 à 2014, l’atelier de facture instrumentale du COMDT a participé à la réalisation d’une anthologie de l’aboès (hautbois du Couserans). Cet ouvrage est un aboutissement collectif de recherche et de médiation initié par l’Agence de Développement de l’Economie Culturelle du Couserans, en collaboration étroite avec luthiers, chercheurs et musiciens. Ce projet est né du besoin d’un travail coordonné de description organologique, historique, ethnomusicologique et artistique de cet instrument pour lui donner une nouvelle vie dans son environnement culturel. En plus des deux modèles déjà connus et fabriqués, ce sont trois nouveaux spécimens qui ont été mesurés et qui sont actuellement en cours de fabrication.

 

Depuis 2015, un nouveau projet autour du hautbois est en cours : retrouvé en 1984 par Luc-Charles Dominique, musicien et chercheur, mesuré ensuite par Bernard Desblancs, ancien luthier du COMDT, qui en a également dessiné les plans, un hautbois du pays toulousain fait l’objet d’une reconstitution et devrait être fabriqué dans le courant de l’année 2016.

 

La mise en œuvre d’un conseil pour la facture instrumentale est en cours, en partenariat avec le CIMP-Músic à Céret. Celui-ci regroupera différents luthiers de la région Languedoc- Roussillon Midi-Pyrénées afin de mener une réflexion approfondie sur la place, le développement et l’avenir de la facture instrumentale traditionnelle aujourd’hui.