Poésie et chant improvisés en Occitanie : des troubadours à nos jours

Chargement Évènements

Poésie et chant improvisés en Occitanie : des troubadours à nos jours

20 novembre - 21 novembre

Avec Pascal Caumont et Brice Duisit

 

Lorsqu’une société traditionnelle développe une pratique lyrique de la poésie, entendons bien là la pratique d’une poésie chantée et pas uniquement une pratique du chant ou de la chanson, il est rare que cet art poétique ne touche pas à la dimension improvisée de son expression. C’est bien souvent un terrain de rencontre propice à la joute poétique sur lequel les protagonistes s’invectivent, parfois s’affrontent, ou tout simplement se répondent en usant de canevas et de modèles métriques textuels et musicaux préétablis. Ces échanges, ces rencontres, portent les valeurs d’un indéniable ciment social et sont un puissant moteur de création artistique et d’enrichissement du fonds culturel du groupe.

Les manuscrits médiévaux ont conservé peu de témoignages musicaux de ces pratiques improvisées mais ils en ont consigné les textes. Ce sont bien souvent de très courts poèmes composés à chaud, hors du contexte de la cour, dans lesquels les troubadours critiquent, raillent ou fustigent leurs homologues en faisant allusion à de peu glorieuses situations. Les poèmes de louange sont bien sûr les grandes cansos composées pour la Dame (et il ne s’agit pas là d’improvisation) mais les métriques employées pour la composition des satires sont empruntées au même registre courtois. Qui sait donc composer une canso saura aussi mettre en musique et chanter ces poèmes improvisés dans le feu du moment et de la vie.

Le versant tradition orale de cet « art de la joute » a perduré jusqu’à nos jours en Occitanie. Transmis oralement, ou bien consigné dans des recueils, il est toujours vécu comme un jeu et comme une façon de se mesurer par un trait d’humour, tout en maîtrisant les lois de la prosodie et de la structure des textes et des mélodies. Les chanteuses et chanteurs ont utilisé pour cela différentes mélodies, sur lesquelles étaient interprétés des couplets déjà connus et choisis sur le moment, ou bien adaptés au contexte, ou entièrement improvisés.

Ce stage vise à donner aux participants des bases techniques pour les mener à une pratique improvisée de la poésie et du chant. Brice Duisit et Pascal Caumont initieront les stagiaires à l’art de la joute poétique et musicale, tel qu’il est et a été pratiqué en Occitanie depuis les troubadours médiévaux jusqu’à aujourd’hui. Répartis en deux groupes, les stagiaires partageront leurs journées entre les deux formateurs.

Luthiste de formation, Brice Duisit suit les cours du Conservatoire National de Musique de Pau. Passionné par les musiques médiévales, il se perfectionne au CNSMD de Lyon. Son intérêt pour les XIIe et XIIIe siècles l’amène à aborder le répertoire des poésies lyriques et à s’initier à la vièle à archet. Il s’ensuit une recherche sur les premières poésies en langues romanes au travers de laquelle il développe une interprétation musicale racée, basée sur le rapport du texte à la musique, de l’instrument à la voix, du compositeur à l’interprète. Il poursuit ses investigations dans le domaine de la poésie lyrique du XIVe siècle pour laquelle il propose des pistes novatrices d’interprétation.
Parallèlement à une carrière artistique dédiée aux concerts et à l’enregistrement de disques régulièrement primés par la presse internationale spécialisée, il développe les activités d’enseignement et de recherche. Il poursuit ses investigations dans le domaine de la poésie lyrique du XIVe siècle pour laquelle il propose des pistes novatrices d’interprétation.

Issu d’une famille de chanteurs populaires, Pascal Caumont est chanteur de tradition orale, notamment au sein de l’ensemble de voix d’hommes Vox Bigerri qu’il dirige. Il est également collecteur et partage avec différents publics en France et à l’étranger ses recherches sur les traditions vocales et leurs fonctions sociales. Titulaire du Certificat d’Aptitude à l’enseignement des musiques traditionnelles, il est professeur au CRR de Toulouse et chargé de cours à l’IFMI-Université Toulouse-Jean Jaurès.

> pour les chanteurs ayant une pratique régulière. Il sera possible de s’accompagner d’instruments à cordes (guitare, sistre, citole, violon, vièle).

Horaires : samedi et dimanche de 10h30 à 12h30 et 14h30 à 17h30.

En partenariat avec le Centre International de Musiques Médiévales de Montpellier (CIMM).

Le premier volet du cycle de formation a eu lieu à Montpellier les 6 & 7 mars derniers.

Brice Duisit sera en concert avec Clément Gauthier et Olivier Féraud vendredi 19 novembre au COMDT. + d’infos