Romain Baudoin (solo) – REPORTÉ

Chargement Évènements

Romain Baudoin (solo) – REPORTÉ

3 décembre | 20h30

 Arrehar

 

Initialement prévu le vendredi 22 octobre, le concert de Romain Baudoin est reporté au vendredi 3 décembre.

« Il y a dans ces sources patrimoniales une manière d’appréhender la musique qui m’intéresse car elle n’est pas calquée sur la musique de masse actuelle trop souvent tempérée, binaire, formatée et tonale. C’est une parfaite source d’inspiration pour un projet de création ! Depuis longtemps j’écoute ces collectes plus comme des œuvres artistiques que comme des documents ethnomusicologiques, j’y entends de la poésie, de la sensibilité, des savoir-faire et des savoir-être… Alors j’ai décidé de jouer avec les collectés ! Je les accompagne, je les laisse s’exprimer, je me mets à leur service. » Romain Baudoin

La vielle à roue est un instrument millénaire qui a su traverser les époques en s’adaptant aux modes grâce à une évolution organologique et technique permanente. Au fil des siècles, elle a souvent été considérée comme un instrument moderne (Vivaldi, Mozart…) mais elle a étrangement disparu du milieu savant pour ne persister que sous une forme populaire dans diverses régions d’Europe, comme par exemple dans les Landes. Dans les années 80 la vielle a retrouvé de l’intérêt notamment auprès de musiciens audacieux qui développèrent de nouvelles pratiques à travers un répertoire contemporain, poussant la lutherie vers un très haut niveau technologique.

Romain Baudoin participe depuis plus de 20 ans à cette évolution aux cotés de maîtres comme Valentin Clastrier, travaillant sur l’amplification de l’instrument, proposant des innovations comme la roue mobile permettant des nuances d’archet, imaginant des vielles novatrices comme la « ARTÚS » (vielle électrique) ou le « Torrom Borrom », instrument chimérique, hybride, combinant une vielle et une guitare électrique.

Pourtant il y a 5 ans, il achète une vielle à roue traditionnelle, fabriquée en 1930 à Jenzat dans l’Allier par un luthier renommé : « Pimpare cousin ». Une vielle « bateau de femme », à 6 cordes avec un accordage standard en ré, très bien conservée, d’une marqueterie noble et subtile. Elle offre une qualité de jeu incroyable et un son plein, caractéristique des vielles anciennes. Son apparente simplicité lui semble être à l’opposé des codes de la vielle « moderne » alors qu’elle en est le point de départ. Cette réflexion l’habite : Peut on développer une autre forme de jeu contemporain sur cet instrument, à contre courant des pratiques actuelles ? En parallèle de cette recherche, il travaille sur « l’origine » de la pratique viellistique dans les Landes, ayant de nombreux documents écrits et sonores, via des collectes de famille et des collectes publiques comme par exemple « la mission Landes du musée des arts et traditions populaires ».

Romain Baudoin : vielle à roue, tambourins à cordes, harmonicas, grelots, magnéto cassette

Thierry Moinet : mise en lumière et rétro-projections de photos retravaillées des Collectés pendant le concert

Page Hart Brut

© Maxresdefault